Don Isidor, un producteur de café qui fait de la résistance !

C´est à Tziscao, petite commune chiapaneca à la frontière du Guatemala, que nous avons rencontré Isidor Hernandez Mauricio, producteur du café biologique d´altitude     « Tziscao », mais aussi fondateur et président de la coopérative « Productores Alternativos de la Selva ». Nous avons tenu à vous présenter ce paysan sympathique et clairvoyant, dont l´histoire est très représentative du contexte caféicole mexicain…

1.  Quand coopérativisme et écologie se rencontrent !

Don Isidor : son histoire, sa coopérative

Ce petit producteur vit avec sa famille à Tziscao, petite ville du Chiapas, au sud de Comitán et à quelques kilomètres seulement de la frontière guatémaltèque. La région est très fréquentée par les touristes car elle regorge de lacs dont la couleur des eaux varie du vert émeraude au bleu turquoise… Nombreux sont les membres de la communauté qui ont abandonné l’agriculture pour se consacrer à une occupation qui rapporte: le tourisme ! Ce n’est cependant pas le cas d’Isidor, qui est fier de ne pas avoir succombé à la tentation touristique et de produire aujourd’hui le délicieux café « Tziscao », dont les effluves envoûtantes nous ont accompagnées durant le reste de notre voyage.

Lire la suite

Publicités

Entre totopos y popotes : notre itinéraire mexicain…

Le 30 juin, arrivée mouvementée à Cancun, paradis de la consommation et du tourisme de masse, dure transition après Cuba… On redécouvre ici les joies d’internet, des supermarchés aux rayons merveilleusement pleins, de la publicité omniprésente et de la télévision non étatique… On redécouvre aussi les joies de la démocratie : le lendemain de notre arrivée, c’est jour d’élection au Mexique (autrement dit de fraudes massives à peine voilées par le vieux parti caméléon : le Parti Révolutionnaire Institutionnel, PRI). Peña Nieto, du PRI, a donc « remporté » cette élection grâce entre autre à une démocratie sans limite : le PRI a réussit à faire voter les morts, les étrangers (Guatémaltèques surtout) et a offert à ses électeurs convaincus des bons d’achat de 500 pesos mexicains dans la plus grande chaîne de supermarché mexicaine (Soriana). Les non « convaincus », quant à eux, sont plutôt déçus… Malgré les manifestations organisées par le mouvement étudiant « Yo Soy 132 », l’élection a été validée mais la mobilisation continue…
Lire la suite