Késako ?

L’agroécologie est à la fois une discipline scientifique, un mouvement et une pratique agricole.

 Une science :
Les racines de l’agroécologie comme science sont basées principalement sur les disciplines de l’agronomie et de l’écologie. Elle vise à étudier le fonctionnement des agroécosystèmes, c’est-à-dire des écosystèmes modifiés par l’activité humaine.

 Un mouvement :
Ce « mouvement de l’agroécologie » est intimement lié à la pratique agroécologique puisque c’est par ce mouvement que se justifie le choix de telles pratiques. En France,  Pierre Rabhi[1] est un représentant de ce mouvement qui prône le respect des écosystèmes et intègre les dimensions économiques, sociales et politiques de la vie humaine. Il s’agit d’une démarche qui vise à associer le développement agricole à la protection de l’environnement.

 Des pratiques agricoles :
L’agroécologie comme pratique agricole se caractérise par le respect du fonctionnement des écosystèmes ou agrosystèmes, afin de perturber le moins possible leur équilibre. Cela s’illustre par exemple par un travail du sol qui ne bouleverse pas le siège des micro-organismes des différentes strates du sol ; ou encore par l’utilisation de fertilisants naturels (comme les engrais verts et le compost), qui ne se contentent pas de nourrir la plante, mais nourrissent également le sol en améliorant sa structure et sa texture sur le long terme.

[1] Fondateur de l’association « Terre et Humanisme ».

Pour aller plus loin :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s