UBPC La Ketty, un “organopónico” d’excellence !

à Caney, Santiago de Cuba

Tania, ingénieure agronome et chef de production dans l’UBPC[i] La Ketty, a été notre guide dans cet organopónico d’excellence situé à 3 km de Santiago de Cuba. Les organopónicos sont LA «  vitrine » de l’agroécologie à Cuba et une des formes les plus connues de l’agriculture urbaine. Ceux-ci combinent une haute productivité sur de petites surfaces avec une grandes diversité de cultures maraîchères, et ce, sans utiliser d’intrants chimiques (dont l’utilisation n’est autorisée qu’en cas d’extrême urgence).

Cet article n’apporte qu’une vision partielle de ce que sont les organopónicos à Cuba. Nous nous contenterons donc de vous résituer ce que nous avons appris durant cette après-midi à Caney et lu sur le sujet (références en fin d’article). N’hésitez pas à nous écrire des commentaires : toutes vos remarques et corrections sont les bienvenues et nous serons heureuses d’y répondre!

Lire la suite

Publicités

Histoire agraire et émergence de l’agroécologie à Cuba

Pour mieux comprendre l’apparition, l’évolution et la place actuelle de l’agroécologie à Cuba, nous allons vous donner un aperçu de l’histoire agraire cubaine.

Révolution socialiste et « révolution verte » (1959 à 1990)

Durant l’époque coloniale et postcoloniale, le modèle agricole cubain est très largement tourné vers l’exportation de sucre vers l’Europe et les Etats Unis.

En 1959, la révolution menée par Fidel Castro a pour objectif de rompre avec cette structuration coloniale de l’agriculture. Le gouvernement révolutionnaire met très vite en place une première réforme agraire (1959), qui sera suivie d’une deuxième en 1963. Les grandes résolutions prises alors sont : la suppression des grands domaines privés, la limitation de la propriété de la terre à 67 hectares par individu et la conversion des « latifundium » en fermes d’Etat  ou en fermes militaires. Les fermes d’Etat, gérées par le Ministère du Sucre (MINAZ ), sont dédiées aux cultures d’exportation (canne à sucre, tabac et agrumes) et aux grandes cultures (riz et banane principalement). Les fermes militaires sont gérées par le Ministère des Forces Armées (MINFAR).

Lire la suite